Skip to content
Publicités

Test PlanetBase

maxresdefault.jpg

Sortie : le ‎3‎ ‎mai‎ ‎2017‎
Editeur : Madruga Works
Développeur : Madruga Works
Genre : Stratégie / Gestion
Mode de jeu :  solo

Planetbase développé et édité par Madruga Works, est un City Builer dans l’espace et de gestion proposant au joueur de tenter de coloniser l’un des quatre profils de planètes suivantes : désertique, gelée ,de type lunaire et la plus difficile, la planète de tempête.

planets2.png

Aux commandes d’un groupe de colons et d’un minimum de ressources, il faudra être en mesure de construire des bâtiments visant d’une part à atteindre l’autonomie complète, et d’autre part à accueillir davantage de colons. Sur chacune des planètes, il y aura 10 objectifs à remplir qui prouveront que la colonie se porte correctement, et induiront à la fois une population élevée et une richesse en terme de ressources ou de technologies.

Votre objectif initial sera donc d’ériger vos premiers bâtiments, ainsi qu’un réseau électrique et hydraulique afin de les alimenter en courant et en oxygène. Mais heureusement un dictaticiel est là pour vous aider.

giphy

Dépêche toi, on a plus le temps

Dès l’arrivée de votre module sur la planète , il faut faire vite car le temps est déjà  compté. En effet, tous les colons ont besoin d’oxygène, mais aussi de resources vitale pour survivre comme de l’eau et de la nourriture. Il faudra alors installer rapidement des générateurs d’électricité sous forme de panneaux solaires, des extracteurs d’eau et un générateur d’oxygène, ainsi que des salles spécifiques à chaque fois, pour que votre civilisation puisse produire de la nourriture dans des bio-dômes permettant de cultiver diverses plantes, ect…..

Il faut compter environ une trentaine de structures  dans le jeu. Certaines ont plusieurs tailles, les plus grandes produisent plus mais sont aussi plus coûteuses.
Il existe deux types de structures :
structures intérieures (pressurisées) : sas, générateur d’oxygène, réfectoire, dortoir, etc. Certaines peuvent contenir des appareils (comme la fonderie de métal dans l’usine).
structures extérieures : panneau solaire, éolienne, accumulateur, etc.
Toutes les structures doivent être reliées les unes aux autres par des connecteurs internes ou externes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

A chacun son métier

Les colons sont répartis en plusieurs corps de métiers, ils ont chacun une spécialisation différente : ouvrier, biologiste, ingénieur ect..  Et il faudra gérer tout ce petit monde correctement car dans Planetbase, une erreur de gestion peut très rapidement entraîner une série de catastrophes. De la simple blessure dues aux radiations solaires en passant part les accidents dans les mines. Mais aussi il faudra gérer les maladies qui peuvent aussi se déclarer en cas de malnutrition. Heureusement, l’allègement de certaines tâches par les robots vous sera d’une grande aide. Vous disposerez d’un ou deux robots selon la planète pour vous aidez mais il sera possible d’en acheter ou d’en fabriquer. vous trouverez trois types de robots,  le robot porteur :  transport des ressources, le robot constructeur : il construit, répare et fait la maintenance de structures et le robot foreur : remplace l’ouvrier dans la mine.

character_types

La nature m’aime pas

Chaque planète présente un niveau de difficulté différent. Au début du jeu, une seule planète est accessible, les autres seront débloqués par des succès. Elles apportent toutes leurs lots de surprises. En plus du système de gestion, les planètes ne vous faciliteront pas la tâche, le danger sera omniprésent. Régulièrement, des météores viendront s’écraser à la surface, détruisant tous sur leurs passages, des tempêtes de sables ralentiront et blesseront les colons en dehors de la base et les éruptions solaire brûleront toute personne se trouvant en extérieur.

planet_base2.jpg

Une belle réussite

Coté graphique, le jeu est plus que correct pour 19,99€, il sent sort avec les honneurs. Les effets de particules viennent enjoliver le tout. J’ai noté quelques ralentissements dés que j’ai établi une base d’une grande envergure. Le point fort est surement le coté sonore. C’est  Alexander Falinski qui s’est déjà occupé de Cut the Rope, Tap the Frog, Feed Me Oil 2 et Duck Destroyer qui est derrière ceci et je vous met un extrait juste en dessous.

Conclusion

Etant fan de jeu de gestion old school comme RollerCoaster Tycoon, je ne pouvais pas passer à coté de PlanetBase car il est un vrai jeu de gestion ou votre colonie dépend de vous. Planetbase offre une durée de vie solide malgré ses difficultés. Et bien sur le tout est très bien adapté à la manette de la Xbox One

logoXboxAnywhere 15/20

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :