Skip to content
Publicités

Test Seasons After Fall

maxresdefault.jpg

Sortie : ‎16‎ ‎mai‎ ‎2017‎
Editeur : Focus Home Interactive
Développeur : Swing Swing Submarine
Genre : Aventure
Mode de jeu : Solo
Prix : 14,99 €

Pour commencer, dans Seasons After Fall le premier sentiment qui domine c’est le lien avec la direction artistique enchanteresse, vous incarnez un renard sauvage dont les pouvoirs vous permettent de manipuler à volonté les quatre saisons du temps. Seasons After Fall vous fera voyager dans un monde aux graphismes 2D sublimes, habité par les mélodies envoûtantes d’un quatuor de cordes. Dans ce monde empreint de magie, incarnez un renard courageux, et embarquez dans une aventure aussi périlleuse qu’enchanteresse. Le jeu est developpé par le studio montpelliérain Swing Swing Submarine  qui s’est fait un nom avec Blocks That Matter et Tetrobot & Co et il est édité par Focus Home Interactive et je vous propose avant de commencer ce test, d’écouter un extrait de la mélodie qui horne le jeu tout au long de l’histoire.

La bande originale de Seasons after Fall composée par Yann Van Der Cruyssen est enfin disponible dès aujourd’hui sur YouTube. Les morceaux nous transportent dans l’univers de ce renard sauvage et cette forêt mystérieuse qu’on incarne tout au long du jeu.

Au Fil Des Saisons

18339767_764264850400912_5500894263317102592_n.jpgVous commencez l’aventure dans la peau d’une d’une orbe de lumière errant dans les bois à la recherche d’un corps pour partir à l’aventure. Celle ci, doublé par une voix féminine prend alors possession de notre renard à la toison de feu et l’aventure commence. A travers un monde sublimé par ses décors peints à la main, vous partez à la découverte des quatre gardiens tout en résolvant des énigmes rarement complexe grace a vos pouvoirs de changement de saisons. Les gardiens des Saisons sont des esprits totémiques à la taille démesurée, symboles chacune des quatre saisons. En invoquant celle ci, ces curieuses divinités permettent ainsi au temps de s’écouler au cours d’un rituel ancestral qu’eux seuls connaissent : L’Ours pour l’Hiver, la Grue pour l’Automne, l’Anguille pour le Printemps, et la Cigale pour l’Eté. A chacune de ces rencontres, Votre renard s’empara d’un pouvoir correspondant à l’une des saisons. Dès lors que vous récupérez une orbe, vous pourrez l’invoquer à votre guise, vous permettant de changer intégralement le décor dans lequel vous évoluez : l’hiver gèlera les rivières et les geysers, l’automne ouvrira les champignons, vous permettant de sauter dessus, le printemps remontera le niveau des eaux, et l’été déliera les lianes que vous pourrez dérouler en jappant à proximité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bien orchestré

seasons_after_fall-10.jpgCe que l’on remarque de suite dans Seasons After Fall, c’est que tout s’imbriquent, tout est cohérant. Adeline Chetail, à qui l’on doit la narration apporte une veritable douceur au jeu et le faite d’entendre au debut du jeu

AH! Enfin, te voila!

accompagné de cette superbe mélodie et des décors féeriques, nous mais de suite dans l’ambiance et l’on sait que le jeu va nous permettre de vivre une belle aventure. Coté mouvement, c’est même embêtant de dire cela mais c’est parfait. De la marche à la course en passant par le saut tout est millimétré.  La sublime direction artistique basée sur des dessins réalisés à la main nous donne l’impression d’évoluer dans livre d’art. La diversité des environnements et des actions fera que vous ne vous lasserez à aucun moment et quand l’image se mêle au sonore, attention cela fait mal. Concernant  les puzzles et énigmes, elles ne sont pas particulièrement difficiles et je pense que c’est fait exprès pour pouvoir nous faire vivre une aventure, ressentir des émotions et pas nous prendre la tète. Il vous faudra environ sept à dix heures pour voir le bout de ce chef d’oeuvre.

Quel beau final

Seasons After Fall frustrera les personnes cherchant un réel challenge, encore une fois le jeu nous propose de vivre une aventure douce et voluptueuse. Pour ma part je n’avais pas ressenti cela depuis le magnifique Ori et je vous invite tous à essayer ce jeu. J’aurai voulu qu’on puisse prendre possession d’autre animaux mais c’est peut être pour le prochaine opus si il y a.

logoXboxAnywhere 17/20

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :