Skip to content
Publicités

TEST Tango Fiesta : Shooter générique ou fantastique ?

tango-fiesta

Tango Fiesta
Sortie : 16 Mai 2017
Editeur / Développeur : Merge Games/ Spilt Milk Studios Ltd
Genre : Top-Down Shooter
Mode de jeu : Solo / Multi local (1-4)
Prix : 9,99€

Le genre Top-Down Shooter est relativement populaire sur Xbox One, et notamment sur la scène indépendante, si bien que des jeux de ce type sortent régulièrement sur la machine de Microsoft. Avec Tango Fiesta, le studio Spilt Milk entend proposer sa propre vision du genre, dans un jeu à deux sticks en vue du dessus, et prenant place dans un univers coloré et ne manquant pas de références aux gros films d’actions des années 80. Tango Fiesta a-t-il les arguments pour s’imposer face à la concurrence ? Verdict dans ce test.

original

Tango Fiesta ne fait pas dans la finesse

Bruce, Shwarzy et Stallone sont dans un café…

Comme la plupart des shooters en vue du dessus, Tango Fiesta ne s’encombre pas d’un scénario complexe afin de justifier son propos. L’histoire de Tango Fiesta n’est effectivement qu’un prétexte afin de nous plonger dans une succession de niveaux ou l’action frénétique et le maître mot. Toutefois, cahier des charges oblige, le scénario choisi pour situer l’action de Tango Fiesta prête à sourire, embarque un humour bien crasseux et ravivera la mémoire des amoureux du cinéma d’action des années 80. Ainsi, vous incarnez John Strong, pauvre malchanceux qui va subir les évènements de tous les films d’actions populaires de l’époque. Rambo, Terminator, Die hard, autant d’univers qui regorgent de dangers auxquels devra faire face le protagoniste de Tango Fiesta. Ce scénario permettra surtout au joueur de traverser une vingtaine de niveaux dans cinq environnements différents (jungle, île, plateau télé, décor lugubre, décor futuriste).

tango-fiesta (1)

Les objectifs de mission consisteront à attaquer des cibles (bâtiment, véhicule)

On tire d’abord, on réfléchit après (un peu seulement)

Avant de commencer les missions, vous devrez choisir votre personnage parmi plusieurs disponibles et possédant chacun des caractéristiques (force,vitesse…), mais cela n’influence pas vraiment l’expérience de jeu, si bien que votre choix sera avant tout cosmétique. Côté prise en main, on reste sur du classique. Un stick pour se déplacer, un stick pour viser, une gâchette de tir, une pour les grenades, et vous voilà parés à affronter les dangers de Tango Fiesta.  Equipé d’une arme principale et d’une arme secondaire, le joueur se retrouve projeter dans le niveau et va devoir affronter des hordes d’ennemis. Point positif, le décor de Tango Fiesta est entièrement destructible. Les différents niveaux du mode histoire sont toujours décomposés de la même façon, à savoir quatre stages successifs, dans lequel le joueur aura à accomplir différents objectifs. Le premier stage nécessite un seul objectif, le deuxième demande au joueur de réaliser deux objectifs, le troisième en demande trois et le quatrième est en fait une phase de boss possédant un pattern qui lui est propre et qui demandera parfois de réfléchir (un tout petit peu). A noter que les ennemis apparaîtront indéfiniment tant que le joueur n’aura pas réalisé les objectifs requis. Afin d’éviter la répétitivité inhérente à cette mécanique de gameplay, les développeurs ont fait le choix d’opter pour la génération procédurale des niveaux. Ainsi, à chaque fois que le joueur parcourra un niveau, les objectifs verront leur localisation déplacée tout comme le level design se verra (un petit peu) modifié. Toutefois, inutile de se le cacher, le sentiment de répétitivité finira par se faire sentir au bout de quelques heures, notamment car les objectifs sont toujours les mêmes (destruction de cible, capture de zone). Mais pour y plonger lors de courtes sessions, Tango Fiesta reste agréable à parcourir et se veut assez dynamique. On peut de plus noter la présence d’une boutique qui permet d’acheter de nouvelles armes grâce à l’argent récupéré sur les ennemis. Ces ennemis pourront aussi de temps à autres libérer des caisses de santé et des munitions, bien utiles étant donné que le joueur passera le plus clair de son temps à vider ses chargeurs sur les ennemis. On aurait préféré des munitions illimitées, ce qui aurait peut-être mieux collé à l’ambiance film d’action popcorn des années 80. Tango Fiesta propose de plus de parcourir le jeu à 4 joueurs (uniquement en local), ce qui fait toujours plaisir et renforce le côté bourrin du titre. Ne vous attendez pas à des mécaniques propres à la coopération, mais vous passerez par contre d’agréables moments à dézinguer tout ce qui bouge à plusieurs et dans la bonne humeur. Pour les amateurs de scoring, Tango Fiesta embarque également un mode Arcade dans lequel le niveau, les ennemis et les objectifs seront aléatoires, l’objectif étant simplement d’être le meilleur possible afin de monter petit à petit les échelons des classements mondiaux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une réalisation loin d’être Hollywoodienne

En terme de réalisation, Tango Fiesta présente des graphismes colorés mais simplistes. En effet, les cinq environnements proposés ont leur identité propre mais manque de détails, si bien que l’ensemble paraît assez vide dans l’ensemble. Les effets (explosions, gerbes de sang) sont plutôt sympathiques sans être exceptionnels, et ne font pas dans la démesure comme les films dont le jeu s’inspire. On appréciera par contre l’effort concernant la variété des armes et des ennemis à affronter. La bande sonore, quant à elle, est indéniablement un point fort du titre, rappelant les thèmes musicaux des films d’actions désinhibés de l’époque. Le titre est de plus entièrement localisé en français, ce qui n’est pas si courant dans le monde des jeux indépendants. Précisons enfin que les chasseurs de succès rencontreront un challenge avec Tango Fiesta, qui n’offre pas les 1000G au premier venu et qui demandera un certain temps avant d’offrir ses succès les plus complexes.

Un shooter classique mais sympathique

Au final, Tango Fiesta est un shooter sympathique, à faire seul ou en coopération, qui ne révolutionne en rien le genre mais qui permet de se défouler lors de courtes sessions. Le jeu se veut relativement vite répétitif, mais le rythme imposé par son gameplay permet d’en faire un titre agréable à parcourir.

logoXboxAnywhere 12/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :