Skip to content
Publicités

TEST Victor Vran : une alternative crédible à Diablo III ?

Victor-Vran-Art

Victor Vran
Sortie : 29 Mai 2017
Editeur / Développeur : Haemimont Games
Genre : Action-RPG, Hack’n Slash
Mode de jeu : Solo, Multi local, Multi en ligne
Prix : 19,99€

Sorti initialement sur PC en 2015, Victor Vran arrive aujourd’hui sur Xbox One. Le studio Haemimont Games, connu pour la série Tropico, entend proposer avec ce titre une alternative crédible à Diablo III. Ainsi, Victor Vran est un jeu d’action en 3D isométrique qui va vous proposer d’anéantir des hordes de démons afin de délivrer la cité maudite de Zagoravia.  Victor Vran a-t-il les qualités requises pour s’imposer sur la scène vidéoludique ?

maxresdefault

Victor Vran est un Hack’n Slash en 3D isométrique

V pour Victor Vran

Dans Victor Vran, point d’éditeur ou de sélection de personnage, le jeu vous place dans la peau du héros éponyme, chasseur de démons et autres créatures surnaturelles. Contacté par la reine locale, vous devrez donc affrontez une quantité importante de monstres afin de libérer la cité de Zagoravia et de comprendre l’origine de cette invasion. Sans être époustouflant, le scénario proposé dans Victor Vran est très plaisant à suivre, notamment car l’ensemble du titre propose une ambiance cohérente et travaillée, qui ne manque pas de similitudes avec un certain Van Helsing.

Victor-Vran-screen-3-1920x1080

Le joueur devra affronter de nombreux démons et créatures surnaturelles

Victor Vran Helsing

C’est dans le gameplay proposé que Victor Vran va se démarquer de la concurrence, Diablo III et Path of Exile en tête. En effet, dans le titre de Haemimont Games, le héros ne possède pas de classe, et ne lootera pas des pièces d’armures pour améliorer ses caractéristiques. La personnalisation de son personnage et de son expérience de jeu va davantage passer par les armes que vous portez. On compte ainsi 8 classes d’armes (épées, marteaux, pistolets…), chacune ayant ses propres caractéristiques. Ainsi, en récupérant de nouvelles armes et en alternant entre ces différentes classes, le gameplay de Victor Vran s’en retrouvera drastiquement modifié. Il est possible de porter deux armes simultanément et d’enchaîner sans temps mort entre les deux, ce qui confère un dynamisme non négligeable au titre. En dehors des armes, on notera également la présence de différentes tenues qui influeront elles aussi sur la jouabilité de Victor Vran, et joueront donc le rôle de substitut aux armures des Hack’n Slash classiques. Bien évidemment, le héros pourra également compter sur un grand nombre de capacités actives à débloquer et à équiper au cours de son aventure, afin de terrasser les démons de la plus belle des manières. Si l’on pourra regretter un loot en retrait par rapport aux classiques du genre, force est de constater que le système de personnalisation de Victor Vran se révèle tout de même efficace.

b7e0a3398bec7346012b6dbcdcaa122f

Le système d’esquive et de saut rend le jeu très dynamique

Victor Vran le Kangourou

En termes de maniabilité, Victor Vran appose aussi sa propre marque de fabrique en proposant un gameplay accès sur l’esquive et le saut. Roulade d’esquive, saut, appui sur les éléments du décor, notre héros est agile et cela renforce le dynamisme global de l’aventure offerte par Haemimont Games. De plus, cette agilité s’accompagne d’un level design établi en conséquence, si bien que vous devrez recourir à tous ces éléments afin d’explorer comme il se doit le monde de Victor Vran et de découvrir tous ses secrets. Vous l’aurez compris, Victor Vran prend le parti de se rendre accessible au plus grand nombre par ses mécaniques de gameplay et de personnalisation. Ce gameplay va servir une aventure répartie en différentes cartes/zones accessibles via un Hub central regroupant marchands et PNJ. La présence de différents défis à réaliser conférera de plus une certaine rejouabilité au titre. On pourra à ce propos simplement regretter un bestiaire relativement peu varié (on compte 7 races de démons), et une aventure assez courte si elle est parcourue en ligne droite (environ 10 heures nécessaires pour terminer l’aventure, mais bien plus en poussant l’exploration au maximum). On appréciera par contre la possibilité de jouer l’aventure à deux joueurs en coopération en local, et jusqu’à quatre joueurs en ligne.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Architecture Victorienne

Techniquement, Victor Vran reste fluide quasiment en toute circonstance, rendant le titre très agréable à parcourir. D’un point de vue graphique, l’ensemble est sympathique sans être époustouflant, et on trouvera parfois des similitudes avec Van Helsing ou Diablo III. C’est peut-être de ce point de vue-là que Victor Vran réussit le moins à forger sa propre personnalité. Cependant, malgré des animations qualitativement un peu en retrait, les effets de lumières et l’ensemble du jeu reste tout de même assez joli.

Une alternative originale et crédible à Diablo III

Au final, Victor Vran réussit à se démarquer de la concurrence par son approche originale du gameplay et du système de personnalisation, et constitue une alternative crédible et plus accessible à Diablo III. On regrettera simplement un manque de variété dans le bestiaire, et une direction artistique manquant de personnalité. En somme, Victor Vran est un jeu très sympathique, et ceux qui tomberont sous son charme pourront également prolonger l’expérience avec les deux extensions dores et déjà disponibles.

 

victor vran logo

 

+ Gameplay dynamique 
+ Système d’armes/tenues original et efficace
+ Capacités variées
+ Scénario sympathique
+ Jouable à 2 en local, à 4 en ligne

– Bestiaire peu varié
– Manque d’originalité au niveau artistique
– Relativement court (en ligne droite)

 

logoXboxAnywhere 15/20

Publicités

2 Comments »

  1. Euh…

    Objection votre honneur !
    Victor Vran (VV pour les zintimes) est la copie conforme de Diablo III, les niveaux de parangons en moins (et ce n’est pas dommage !).

    Même les mobs sont directement tirés de DIII ! Et pour ce qui est du loot, ben là on touche le fond. Même si vous réussissez à trouver une arme au top, neuf fois sur dix, celle que vous avez est largement mieux… Bref, du loot, du loot et re-du loot ; si ce n’est pas l’essence même de Diablo III…

    Cependant, il y a deux choses que je ne m’explique pas : 1) Ils ont quand même mis (d’après les dires des développeurs) sept ans pour pondre ce jeu (je pense qu’ils ont dû dormir un moment). 2) Blizzard/Activision ne les poursuit pas en justice, étonnant, non ?

    J'aime

    • Effectivement on évoque dans le test que la direction artistique est parfois similaire a Diablo III et que Victor Vran manque de personnalité de ce côté là. Cependant au niveau du gameplay Victor Vran se démarque quand même bien de Diablo III par ses mécaniques d’armes/costumes.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :