Skip to content
Publicités

TEST Wolfenstein II : The New Colossus – « Un somptueux FPS et une histoire d’Hitler et d’aujourd’hui »

3306183-wolf

Wolfenstein II : The New Colossus
Sortie : 27 Octobre 2017
Editeur / Développeur : Bethesda Softworks / Machine Games
Genre : FPS
Mode de jeu : Solo
Prix : 69,99€

Wolfenstein II : The New Colossus est la suite directe de The New Order, paru en 2014. Bien que prenant l’apparence d’un FPS décomplexé et ultra-jouissif, la série Wolfenstein peut également être caractérisée par une grande profondeur de scénario, mélangeant habilement humour et sujets graves. Avec The New Colossus, les développeurs de Machine Games semblent avoir gardé tout ce qui a fait le succès de The New Order, tout en améliorant l’ensemble, afin de faire de ce nouveau Wolfenstein un excellent jeu, et un des meilleurs FPS de 2017. Tout simplement.

wolfenstein-ii-the-new-colossus-pc-ps4-xone-028df5c2

Blazkowicz est de retour !

Blazko le Barjo est de retour !

Alors que la fin de The New Order laissait penser que B.J. Blazkowicz n’avait pas survécu à son périple contre les nazis, on le retrouve pourtant bel est bien vivant au début de The New Colossus. Encore fragilisé par ses blessures, notre héros commencera l’aventure dans un fauteuil roulant, et devra d’ailleurs traverser le premier niveau du jeu dans ce moyen de transport des plus incongrus. Ce premier niveau sera d’ailleurs l’occasion d’établir l’ambiance générale qui attendra le joueur tout au long du titre, à savoir un gameplay très nerveux couplé à une ambiance et un scénario d’une grande richesse.  Ainsi, d’un point de vue scénaristique, le jeu n’aura de cesse d’alterner entre des séquences et des dialogues lourds de sens, et des situations bien plus légères et comiques. Le tout fonctionne extrêmement bien, et de façon encore plus prononcée que dans The New Order, Wolfenstein II : The New Colossus parvient à donner une vrai épaisseur à ses personnages. La narration semble réellement au centre du jeu, et l’uchronie présentée ici témoigne d’une qualité d’écriture hors pair, qui par moment parvient même à trouver un écho dans la politique mondiale moderne (le clin d’œil au Klu Klux Klan est par exemple superbement inspiré). A contre sens de la plupart des grosses productions actuelles misant avant tout sur le multi et les « jeux en tant que service », Wolfenstein II : The New Colossus est une aventure exclusivement solo, qui se concentre sur son histoire et nous livre un récit extraordinaire et marquant.

wolfenstein-2-new-colossus

Le premier niveau se joue dans un fauteuil roulant…Idéal pour poser l’ambiance du titre !

Résistes, prouves que tu existes !

Le scénario de ce nouveau Wolfenstein est donc difficilement critiquable, et nous éviterons de trop en dévoiler afin de vous laisser le plaisir de la découverte. Sachez simplement que le titre aura pour grand méchant Frau Engel, un personnage haut en couleur à la tête des nazis et déjà rencontré dans le volet précédent, mais dont le désir de pouvoir n’a cessé d’augmenté. Vous retrouvez également d’autres têtes bien connues, telles qu’Anya, Caroline ou le très sympathique Max, ainsi que des petits nouveaux. Tous les personnages de ce Wolfenstein ont bénéficié du même soin que la trame générale, pour un résultat des plus séduisants. De plus, votre aventure vous fera voyager dans des lieux variés, qu’il s’agisse d’un tribunal, d’une bouche de métro, d’un New York d’après-guerre ou encore de la zone 52 ! En parallèle du récit, d’une grande richesse, vous aurez donc l’occasion de voir du pays et de prendre part à une expérience de jeu ultra jouissive et dynamique !  En dehors d’un level design par moment légèrement hasardeux, notamment à cause de zones ouvertes pas toutes exceptionnelles, Wolfenstein II : The New Colossus semble gagner en puissance au fur et à mesure de la progression, si bien que plus l’histoire et les niveaux s’enchaînent, plus on se prend au jeu et on apprécie le titre de Machine Games.  Ainsi, le premier niveau en fauteuil roulant, disponible en démo gratuite à l’heure actuelle, permet évidemment de cerner l’ambiance générale du titre, mais ne reflète pas l’expérience globale du jeu, de bien meilleure qualité que ne pourrait le laisser entendre ce premier niveau, légèrement poussif. La quinzaine d’heures de jeu requise pour terminer l’aventure est donc dans sa globalité d’excellente facture, et chaque nouvelle mission apparaît davantage réussie que la précédente, ce qui est bien évidemment synonyme d’un excellent titre.

wolfenstein

Wolfenstein II n’hésite pas à aborder des thèmes malheureusement encore d’actualité

Un gameplay qui fait Führer !

En termes de jouabilité, Wolfenstein II : The New Colossus repose sur les bases solides de son prédécesseur. Ainsi, on retrouve avec ce nouveau Wolfenstein une action frénétique et ultra-dynamique, et des hordes de nazis à défourailler dans la bonne humeur. Soldats, robots et autres surprises loin d’être amicales vous en feront voir de toutes les couleurs, dans un titre où le challenge est bel et bien présent, notamment dans les modes de difficultés les plus élevés. Certains passages du jeu demandent de la jouer davantage en mode « infiltration », mais cela se terminera tout de même la plupart du temps par un bain de sang (et de boulons). L’action décomplexée et la violence des affrontements sont extrêmement bien rendues à l’écran, et cela est en partie dû au fait que le feeling des armes est très bon. L’arsenal, constitué des classiques pétoires de la série (mitraillette, fusil à pompe, fusil d’assaut, grenades…) est toujours aussi efficace. De plus, la possibilité d’améliorer les différentes armes, de même que la nouvelle capacité de notre héros à utiliser simultanément deux armes différentes, contribuent grandement à rendre le titre des plus jouissifs. On notera également l’arrivée de nouvelles armes lourdes qui feront à n’en pas douter leur petit effet. De même, à un moment donné, vous obtiendrez une amélioration d’armure (à choisir parmi plusieurs disponibles), ce qui vous offrira de nouvelles possibilités de jeu. Côté gameplay, c’est donc du tout bon ! Entre ces phases d’extermination, on appréciera en outre la présence de très nombreux collectibles à récupérer (cartes/illustrations/documents…).

wolfenstein 2 review 919681298

Wolfenstein II est vraiment jouissif

En dehors des missions, on pourra se balader librement dans notre QG, parler avec les différents membres de l’équipe (ce qui donnera lieu à des dialogues savoureux), mais également s’entraîner à un stand de tir, ou encore participer à des mini missions secondaires. A ce propos, mention spéciale pour la possibilité de déchiffrer dans votre QG les cartes codées retrouvés sur les généraux nazis en cours de campagne. Cela vous ouvrira la porte de défis dans lesquels vous retraversez certains portions de la campagne afin d’anéantir de puissant généraux allemands. Ce contenu totalement optionnel, qui se rajoute à la campagne principale, contribue à faire de ce Wolfenstein un titre très dense et complet.

wolf-2-demo

Ces chiens sont loin d’être la plus grande menace à laquelle vous ferez face

Patrick Poivey d’abord

D’un point de vue sonore, Wolfenstein II : The New Colossus frappe fort. Entre des musiques qui nous mettent parfaitement dans l’ambiance, un rendu sonore des armes très convaincant, et une excellente VF, impossible de se plaindre de ce point de vue-là. Concernant le doublage français, chaque personnage semble avoir bénéficié d’une attention toute particulière et le résultat est très convaincant. Concernant Blazkowicz, auparavant doublé par le très bon Patrick Béthune, il est cette fois-ci interprété par Patrick Poivey (voix française de Bruce Willis), tout aussi bon dans l’exercice.

Enfin, pour conclure sur l’aspect graphique, impossible de ne pas admirer les prouesses du moteur id Tech 6 et des développeurs de Machine Games. Ainsi, le rendu global du jeu est somptueux, avec notamment de superbes effets de lumières et une modélisation des armes d’une très grande finesse. Les différents environnements traversés au cours de la campagne font également preuve d’une grande beauté. On notera simplement que sur certains niveaux, à trop vouloir impressionner par les effets de lumière et le niveau de contraste, le titre pourra témoigner de quelques soucis de luminosité, notamment dans les endroits les plus sombres. Toutefois, rien de bien gênant, et l’ensemble du soft se veut magnifique, et qui plus est doté d’une grande fluidité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Wolfenstein II : The New Colossus apparaît donc comme un excellent FPS et un titre majeur de cette fin d’année 2017. Proposant une campagne de grande qualité à travers une action frénétique et un récit d’une grande richesse, Wolfenstein II : The New Colossus est un successeur très solide à The New Order. Très beau, doté d’une bonne durée de vie et bien plus profond qu’il n’y parait, ceux qui désirent se plonger dans un FPS nerveux et doté d’une histoire de qualité aurait tort de passer à côté de ce titre ! Une vraie réussite !

(Testé sur Xbox One X)

Les Plus :

+ Action frénétique
+ Possibilité d’avoir une arme différente dans chaque main
+ Très beau
+ Un récit d’une grande richesse
+ Une belle durée de vie
+ De nombreux « à-côtés »
+ Bande son et doublage irréprochables

Les Moins : 

– Légers soucis de luminosité dans les endroits les plus sombres
– Un level design pas exceptionnel par moments
– Une IA un peu décevante

test wolfenstein II

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :