Skip to content
Publicités

Test: HAMMERWATCH

image1600w

 

Hammerwatch
Sortie : 15 décembre 2017 ‎  
Editeur : BlitWorks
Développeur : Crackshell
Genre : hack’n’slash
Mode de jeu : Solo-Multijoueur local
Prix : 9,99€

Description

1.pngHammerwatch, le hack’n’slash acclamé par la critique, débarque enfin ! Tuez des hordes d’ennemis et explorez des environnements truffés de pièges, de secrets et de casse-tête. Maîtrisez 7 classes dont The Sorcerer, d’abord disponible sur console, et débloquez et améliorez ses aptitudes. En solo ou en Coop, montez les étages du Castle Hammerwatch dans un environnement fantastique pixellisé. Parcourez le désert jusqu’au Temple of the Sun Expansion et survivez à 2 nouveaux modes de jeu.

Hammerwatch: le coup de masse dans ta face

image

Rentrons directement dans le vif du sujet, un hack’n’slash de bonne famille avec une robe graphique border de pixel 8 bits à foison des effets de lumière impressionnant Hammerwatch tente de nous faire du charme au premier regard.Il suffit de lancer le jeu une première fois pour se rendre compte que nous avons bien là un digne héritier de la catégorie avec une musique digne des séries z des années 80.

Tape ou crève

image (1)Après avoir choisi un personnage parmi des classes qui se compose en autre de ranger, paladin, sorcier ou magicien,le but principal est de sortir vivant d’un dédale de niveau,avec pour thème un château dans le chapitre CASTLE HAMMERWATCH ou le désert dans le chapitre TEMPLE OF THE SUN. Stratégie et patience devront être de mise pour ramasser des clefs, récupérer des vies de l’énergie et du mana pour survivre aux attaques de hordes avide de votre sang, pour finalement atteindre un boss belliqueux et gluant à souhait. Les niveaux son agréable dans leur structure avec des étages des passages secret certes répétitif, mais heureusement parsemé de sauvegarde rapide. Vous vous rendrez vite compte que le but est tout simplement d’atteindre les dernières marche pour passer au donjon suivant, mais n’est-ce pas la le but d’un Hack’n’slash? Parcourir un niveau remplie d’ennemie détruire des caisses pour se remplir les poches et passer par les marchands dissimulé ça et la pour acquérir force et puissance pour dézinguer la première chauve souris venue. Beaucoup d’assaillant un bestiaire impressionnant, dans les donjons vous croiserez chauves souris, asticot, chevalier, archet, zombie, momie et bien d’autre tout droit sorti d’un nid qu’il faudra détruire pour gagner une tranquillité passagère. Jouable de 2 à 4 en coopération la lutte ne sera que plus facile et 8 bras ne seront pas de trop pour traverser les donjons de Hammerwatch. La coopération n’est pas la par hasard surtout quand une centaine de squelettes vous attende pour en découdre.

Prise en main

image (2)

La maniabilité est dans la moyenne du genre, RT pour utiliser l’arme de poing, le bouton A pour utiliser les potions, le stick gauche pour le déplacement et le droit pour tourner le personnage sur lui même permet de viser rapidement en cas de surnombre d’ennemies, LT, RB et LB vous serviront pour vos manas, mais une petite faille vient entacher la jouabilité au moment des attaques, le personnage s’arrête comme par magie, bien sur si vous gardez RT appuyer le perso attaquera sans relâche en avançant lentement, pas de quoi embêter le plus aguerri des joueurs. Une attaque en mouvement aurait apportée beaucoup plus de facilité dans les échanges avec vos ennemies.

 

 

Conclusion

Graphiquement honnête avec une musique qui lui colle à la peau, d’ailleurs vous pouvez la retrouver en début de notre test. Hammerwatch peut se targuer de faire simple et efficace. Voilà tout ce qu’on demande a un hack’n’slash, prendre la manette en solo ou en bonne compagnie et aller zigouiller le moindre thermite existant, un bon défouloir qui mérite votre attention si vous aimez le genre.

Les Plus :

+ Graphisme
+ Facile à prendre en mains

Les Moins :

– Pas encore de multijoueur en ligne
– Répétitif

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :