Skip to content
Publicités

Test : Dishonored 2, une suite logique

7

Dishonored 2
Sortie : 11 novembre 2016 ‎
Editeur : Bethesda Softworks
Développeur : Arkane Studios
Genre : Action / Aventure
Mode de jeu : Solo
Prix : 39,99€

Préambule

Trouvez votre place dans un monde où mysticisme et industrie s’affrontent. Choisirez-vous d’incarner l’Impératrice Emily Kaldwin ou le Protecteur royal, Corvo Attano ? Allez-vous progresser dans le jeu sans être vu ou mettre à profit son système de combat dévastateur ? Peut-être opterez-vous pour une combinaison des deux ? Comment utiliserez-vous les pouvoirs, les armes et les gadgets spécifiques à votre personnage pour éliminer vos ennemis ? L’histoire évolue avec vos choix et vous mènera d’intrigue en intrigue au fil de missions soignées.

10.pngNous sommes tout simplement dans la suite du premier Dishonored (jusque-là rien d’anormal) mais plus précisément, là où le DLC ‘Les sorcières de Brigmore’ s’est arrêté.
Corvo est toujours là, les cheveux plus courts, plus vieux et il entraîne Emilie Kaldwin (la fille de l’impératrice qui est morte dans le premier Dishonored). Elle a bien grandi depuis… Sauvée des mains des pontes (d’Avignonte’’ AH ahahah…) de l’empire qui se tiraient la bourre pour savoir qui allait régner sur Dunwall – sauvée par nos soins qui plus est – on se retrouve dans la peau d’Emilie à s’exercer, s’endurcir, à se mettre dans les meilleures conditions pour affronter le monde, épaulée par Corvo. Toujours la même ville (Dunwall) et la même ambiance. J’avoue que c’est agréable de retrouver les mêmes indicateurs, les mêmes repères et le même gameplay (glauque et morne quoi…).

A vous de choisir votre héros

Vous pouvez choisir de faire l’histoire, soit avec Emilie, soit avec Corvo. Pour ma part j’ai choisi Emilie histoire de changer. Finalement ça ne change pas grand-chose car si on a fait Dishonored I, on fait le 2nd peu importe le personnage car les pouvoirs sont les mêmes et il y en a beaucoup plus cette fois !! Seul bémol : Ils ne servent strictement à rien !!!

Chacun ses pouvoirs

9.jpgMême conseil que pour le premier : « Concernant les pouvoirs donnés au personnage, il y en a 2 qui en valent réellement la peine (le reste est quasiment inutile). Pour le premier je conseille vivement de prendre le saut TP (ou ‘saut téléporté’) qui permet d’aller loin et en hauteur sans se faire repérer. Le second étant la ‘vision nocturne’ ».
Seul ennui c’est qu’entre temps, ils ont modifié la ‘vision nocturne’ : au lieu de tout voir en continue, la vision émet des impulsions ; par conséquent, on voit tout mais par ‘à-coups’… (C’est moins pratique).
Une autre modification qui a eu quelques conséquences sur le jeu : Pour augmenter la charge de fléchettes tranquillisantes, il faut trouver le schéma correspondant à cette amélioration. Bah moi je l’ai pas trouvé et j’ai fait le jeu avec 5 fléchettes à chaque fois… COUP DURE… (ouai j’adore ajouter de la difficulté à de la difficulté…).

Juste pour l’histoire

9.jpgPour l’histoire, cette fois mon père est victime d’un sortilège infligé par la sorcière ‘Delilha’ et je dois la traquer afin de le libérer. Je me dois de souligner le réel effort de recoupement des histoires entre le premier Dishonored et celui-là ; Honnêtement, vous ne pouvez pas jouer au 2 sans avoir fait le 1er avec les DLC (oui, j’ai eu une très bonne surprise avec un personnage, mais pour avoir cet ‘effet surprise’, il faut avoir fait ‘La Lame de Dunwall’ = DLC du 1er Dishonored).

Le jeu est aussi propre que le premier avec, par moment, un pic de difficulté (ce qui casse un peu le rythme du jeu) ; par exemple je n’oublierai pas ce DIABLE de manoir (celui de Jindosh ; oui j’essaie de rester polie…) où il faut entrer fufu, libérer un otage, (Anton Sokolov qui maintenant est un allié alors qu’il a fallu le menacer à coup de rats infectés dans l’épisode 1 pour qu’il nous aide… oui, oui, voilà, voilà…), le garder sur l’épaule pour le faire sortir tout en étant traqué par des super-robots qui vous sniffe à9.jpg 1000 mètre et vous découpe en rondelles sans avoir le temps de disparaître. Ils résistent aux carreaux, au feu, au pistolet, à la javel, au bicarbonate, à l’eau, à l’écrabouille-robot, au trou noir de l’univers, à Alien et même à Prédator !!!!!! Une CALAMITE !!!!!!!!!!!! Un passage HORRIBLE !!!! D’autant plus que pour me rattraper du premier volet, là j’ai voulu faire 0 victime et tout fufu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! MAIS QUELLE IDEE DEBILE !!!!!!!!!!!!! Une fois sortie du manoir, j’ai vraiment fait un ‘OUOUOUOUFFFFFF!’ de soulagement tout en constatant que j’en était qu’à la moitié du jeu… ça donne hyper envie de le finir…

Le bilan

Pour conclure, je n’en dirais pas plus, c’est suffisant pour se faire une idée et ce jeu m’a EPUISEE ! J’ai mis le succès ‘Main propres’ dans ma vitrine tellement j’ai trimé, je me suis vraiment donnée du mal, bref, la belle galère !!!

Les Plus :

+Une histoire toujours bien ficelée

+Un Gameplay très agréable

+Des personnages de caractère

+Une bonne durée de vie

Les Moins : 

-Quand on choisi de ne pas faire de victime, l’I.A. en fait pour vous :/

-Un univers hyper glauque

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :